Places ajoutées au programme de transition pour les infirmières auxiliaires autorisées


FREDERICTON (GNB) – Un programme de transition qui permet au personnel infirmier auxiliaire autorisé de s’inscrire directement à un programme de baccalauréat en sciences infirmières reçoit un financement pour 24 places supplémentaires. Il s’agit d’une mesure directe qui s’inscrit dans la Stratégie en matière de ressources infirmières du Nouveau-Brunswick.


Le financement supplémentaire doublera la capacité du programme sur le campus de l’Université du Nouveau-Brunswick à Fredericton, soit 48 places. Le programme aide le personnel infirmier auxiliaire autorisé qui a été formé dans la province.


« La Stratégie en matière de ressources infirmières repose sur quatre piliers, et ce financement soutiendra le pilier de l’amélioration de la formation en sciences infirmières au Nouveau-Brunswick », a déclaré le ministre de l’Éducation postsecondaire, de la Formation et du Travail, Trevor Holder, qui a annoncé ce financement, aujourd’hui, à l’Assemblée législative. « Les programmes de transition, qui constituent un excellent moyen pour permettre au personnel infirmier immatriculé d’obtenir un diplôme plus rapidement, ont suscité beaucoup d’intérêt. Je suis particulièrement fier qu’en moins de 18 mois, nous ayons plus que quadruplé le nombre de places disponibles dans ce programme. »


Depuis l’annonce de la stratégie, le gouvernement a financé un total de 81 places supplémentaires pour ce programme dans toute la province, dont 25 à l’Université de Moncton et 32 au campus de l’Université du Nouveau-Brunswick à Saint John. L’investissement totalisant 18 millions de dollars sur 10 ans vise à permettre à environ 710 infirmières et infirmiers immatriculés d’obtenir un diplôme.


« Il est essentiel de pourvoir les postes vacants en soins infirmiers pour s’assurer de dispenser correctement les soins de santé au public », a déclaré la ministre de la Santé, Dorothy Shephard. « L’augmentation de la capacité est importante parce que le ministère de la Santé prévoit une pénurie de 130 infirmières immatriculées chaque année si aucune mesure importante n’est prise. »


Le financement supplémentaire a été approuvé à la suite de la proposition du campus de l’Université du Nouveau-Brunswick à Fredericton d’élargir son programme.

« Nos programmes de soins infirmiers sont essentiels à la santé et à la prospérité de notre province et de sa population », a déclaré le vice-recteur à l'enseignement de l'Université du Nouveau-Brunswick à Fredericton), George MacLean. « Il s'agit d'une réelle occasion d'améliorer le système de santé de notre province, et nous sommes ravis de travailler en partenariat avec le gouvernement du Nouveau-Brunswick pour trouver des solutions innovantes qui fonctionnent pour nous tous. »


La Stratégie en matière de ressources infirmières a été publiée en juillet 2019 et elle porte sur le recrutement, le maintien de l’effectif, la promotion de la profession d’infirmière, ainsi que sur l’amélioration de la formation en sciences infirmières et de l’équilibre travail-vie personnelle.